Journal d’une saison imprévue (1ère partie)

LA MÈCHE EST ALLUMÉE!

6 mars 2012

La lutte s’intensifie. Charest en a plein les bras! Et ce n’est pas fini! Plusieurs artistes, depuis quelques jours, prennent fait et cause pour les 123 000 étudiants maintenant en grève.

– Michel Rivard
– Cow-Boys Fringuants
– Claude Legault
– Valérie Blais
– Guy A. Lepage

http://tvanouvelles.ca/lcn/artsetspectacles/general/archives/2012/03/

6 mars grève

__________

20 mars 2012

Notre Urbain Desbois national nous a mitonné une chanson pamphlétaire comme on les aime bien… Faites-vous plaisir, ça donne le goût de sortir, de marcher en gang, de prendre la rue!

http://www.youtube.com/watch?v=wRc9yXIML2Y&feature=share

manif 22 mars

__________

22 mars 2012

Avec trois bouts de ficelle, un peu d’imagination, un bon script… et des artistes volontaires et solidaires pour la cause, la CLASSE fait la preuve qu’elle peut avoir de la classe sans perdre au change.

Ce court objet politique finement bricolé met en scène, notamment, dans leur propre rôle: Anne-Marie Cadieux, Paul Ahmarani, Paule Baillargeon, Charlotte Laurier, Armand Vaillancourt, Paul Piché, Julien Poulin et Michel Rivard.

La suite… cet après-midi, 13 heures, Place du Canada.

« Ce printemps, ensemble bloquons la hausse! »

__________

29 mars 2012

Charest je me souviens

__________

7 avril 2012

En direct du Monument National…

Depuis midi aujourd’hui – jusqu’à minuit ce soir – au Monument National, des hommes et des femmes prennent la parole publiquement. Il est question de liberté, de démocratie, de volonté collective et de toutes ces choses indispensables à la pérennité d’une nation.

Nous? – Dominic Champagne

http://www.youtube.com/watch?v=2T8DvDPN9AM

Nous? – Gabriel Nadeau-Dubois

 

Nous

__________

8 avril 2012

En cette journée dominicale, lendemain d’un appel citoyen mémorable au Monument national, il est un texte et un chant pamphlétaire qu’il fait bon entendre. Souhaitons-nous un printemps dansant où la voix du peuple sera celle de tous les espoirs!

Loco Locass – « Libérez-nous des libéraux! »

 

Non

__________

12 avril 2012

500 profs d’université qui joignent la lutte!

Nous ne sommes pas seuls. À travers le mouvement étudiant, c’est un Québec fier de ses enfants qui prend la rue. C’est une nation qui se retrouve, enfin, après de longues années de dormance.

Nous ne sommes pas seuls. Depuis l’année dernière, le Québec bouge pour lui-même. Il marche, il danse, il lance des feux fraternels au ciel de nos rêves.

Nous ne sommes pas seuls. Les possédant ont peur. Et ils ont raison. Les Glorieux, c’est nous! Un peuple en marche sans arme, c’est la vie qui jaillit. L’espoir qui renaît.

Radio-Canada – « Quelque 500 professeurs d’université signent une lettre appuyant les étudiants en grève »

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/04/12/005-lettre-appui-professeurs-universite-greve-etudiante.shtml

12 avril grève

__________

13 avril 2012

Demain, 14 avril, au parc Jeanne-Mance…

«Je suis sur la place publique avec les miens
la poésie n’a pas à rougir de moi
j’ai su qu’une espérance soulevait ce monde jusqu’ici»

– Gaston Miron

Yann Perreau, «Le bruit des bottes»

http://www.youtube.com/watch?v=YFh50QpCUes

14 avril grève

__________

15 avril 2012

Une coalition arc-en-ciel, hier, a ensoleillé tout Montréal. De 30 000 (Le Devoir) à 40 000 personnes (La Presse) ont marché dans la bonne humeur pour soutenir la grève étudiante. Plus de huit semaines que la crise perdure. Tout cela ne pourra durer indéfiniment. Qu’attend le conseil des ministres pour faire entendre raison à Charest et Beauchamp? Si dans les prochains jours rien n’est fait pour résoudre l’actuel conflit, il faudra conclure que le gouvernement n’est plus digne de nous représenter!

15 avril grève

__________

17 avril 2012

Au commencement était le verbe…

Le verbe, c’est l’intention d’être au monde. Le moment même où l’homme devient humain. Le trio libérateur des Loco Locass sont des hommes d’intention. Des hommes de bonne volonté, comme nous disions autrefois. Ces fous du verbe, c’est l’esprit d’un monde en changement. Un appel au rassemblement. Un chant fraternel pour cet avril que nous n’oublierons jamais.

Nous? – Loco Locass

Loco dessin

__________

18 avril 2012

«Inappropriés», dit-il!

Un haut fonctionnaire qui exprime clairement et publiquement ses sympathies fascistes – pour mettre un terme à la grève étudiante, notamment – voit ses propos qualifiés «d’inappropriés» par son ministre responsable, en l’occurrence monsieur Laurent Lessard.

Et si c’était tout le gouvernement Charest qui était… «inapproprié» en regard de notre histoire récente et celle à laquelle nous aspirons? Se pourrait-il que ces élus qui nous gouvernent soient d’une autre époque? Cette attaque frontale contre la jeunesse, n’est-elle pas une attaque frontale contre nous-même?

Être jeune n’est pas une qualité en soi, encore moins une valeur qui doit nous discriminer. Être jeune est un état… transitoire par définition. Nous avons été jeune. Aujourd’hui c’est à nos enfants de l’être. Demain, ce sera aux enfants de nos enfants de l’être aussi. Questionner la jeunesse, c’est donc questionner notre avenir, questionner le monde dans lequel nous voulons vivre. Ce «vouloir vivre ensemble» que nous avons patiemment développé au fil des siècles, c’est à nos jeunes maintenant d’en porter les rêves, et à nous de les soutenir.

18 avril grève

__________

19 avril 2012

Le créateur de mondes de Trois-Pistoles lance un vibrant plaidoyer pour la lutte du mouvement étudiant!

Dans un texte publié aujourd’hui dans Le Devoir, VLB dénonce vertement «l’enrichissement sauvage et pervers d’une bourgeoisie politicienne qui n’a de nationale que son incompétence!»

http://www.ledevoir.com/societe/education/347825/droits-de-scolarite-une-infamie-ideologique

19 avril grève

__________

19 avril 2012

MERCI à…

VLB, Paule Baillargeon, Ricardo Petrella, Loco Locass, Geneviève Rochettte, Jean Barbe, Pierre Foglia, Josée Legault, Francine Pelletier, Guy Rocher, Malajube, Gérard Beaudet, David Bergeron, Jean-Simon Desrochers, Carole David, François Rioux, Isabelle Baez, Louise Desjardins, Anne-Marie Cadieux, Pierre Samson, Ghyslain Taschereau, Michel Vézina, Richard Desjardins, Orange Orange, Arprim, Articule, Artivistic, Atelier Graff, La Centrale, Eastern Bloc, Perte de Signal, SKOL, Studio XX, Les éditions Écosociété, Optica, Le Groupe Intervention Vidéo, Artificiel.org, DARE-DARE, Galerie Verticale, Péristyle Nomade, Café Touski, café l’Artère, VOX image contemporaine, La librairie Formats, Conscience Urbaine, Espace Libre, Praxis Art Actuel, Avatar, OBORO, Dazibao, Centre Clark, Espace Cercle Carré, Diagonale, expositions étudiantes Espoir et Mensonge et WORK, Exeko, CDEx, Studio Stephen Aubuchon, Le Regroupement des Centres d’Artistes Autogérés du Québec, Julien Poulin, Michel Rivard, Armand Vaillancourt, Paul Piché, Urbain Desbois… et à tous les autres artistes et intellectuels engagés politiquement dans cette lutte étudiante dont le but est de proclamer et défendre un « vouloir vivre ensemble » qui n’a pas peur de ses enfants!

Merci

__________

20 avril 2012

PLQ sur carré rouge

__________

20 avril 2012

Renverser les monuments pour voir les vers qui grouillent.

– Pierre Vadeboncoeur

Le premier ministre du Québec s’amuse au dépend de nous avec la complicité sonore de son auditoire de gens d’affaires, pendant que dans la rue la révolte gronde toujours. Cela ne nous rappelle-t-il pas quelque chose?

Pierre Falardeau – « Le temps des bouffons »

__________

21 avril 2012

« DERNIÈRE HEURE »

source: Radio-Canada

« Appel urgent au dialogue entre le gouvernement et les étudiants »

«Nous sommes, comme citoyennes et citoyens du Québec, profondément inquiets de la grave crise qui secoue actuellement l’ensemble de la société. Nous ne pouvons permettre de voir la situation se dégrader davantage. C’est pourquoi, convaincus de l’urgence d’agir, nous intervenons publiquement, aujourd’hui le 21 avril 2012.

Nous sommes d’horizons divers. Sur d’autres questions, nos points de vue divergent. Mais nous sommes clairement en accord sur cet enjeu fondamental : cette crise autour des droits de scolarité a assez duré. Ayant causé de sérieux dommages au tissu social, elle menace des valeurs qui nous sont chères et que nous avons mis beaucoup de temps et d’énergie, dans nos occupations respectives, à incarner dans le réel.

Depuis la Révolution tranquille, le Québec a traversé d’autres crises graves: les événements d’Octobre, l’emprisonnement des chefs syndicaux en 1972, la crise d’Oka de 1990, sans compter les deux référendums qui ont aussi soulevé les passions, de part et d’autres. Mais jamais, dans ces moments dramatiques, le gouvernement du Québec, l’État québécois, n’a-t-il opposé une aussi incompréhensible fin de non-recevoir aux groupes s’opposant à ses volontés. Au plus haut niveau de l’État québécois, la porte avait toujours fini par s’ouvrir. Toujours. Mais pas cette fois.

Il est maintenant plus que temps d’ouvrir la porte.

C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui cet appel solennel, mais fraternel, à toutes les parties engagées, afin de trouver une voie de sortie dans ce qui est de plus en plus un cul-de-sac politique et social.

Cette génération d’étudiantes et d’étudiants, engagés dans une lutte inspirée par des idéaux que nous partageons, risque de perdre bientôt ce qui le plus important : l’espoir et la confiance envers la société et ses mécanismes démocratiques, acquis de haute lutte depuis des générations, ouvrant la voie à des parasites qui ne peuvent qu’exacerber les tensions et nous éloigner d’une résolution de la crise.

Alors aujourd’hui, nous lançons un appel solennel aux parties en cause :

Nous demandons au gouvernement du Québec de rencontrer ensemble et sans délai les trois associations étudiantes.

Nous demandons au gouvernement du Québec de suspendre l’application des mesures prévues dans le budget 2011 qui prévoient une hausse de 75 % des droits de scolarité pour les 5 prochaines années.

Nous demandons au gouvernement du Québec de mettre en place les mécanismes nécessaires pour qu’un large débat sur l’importance de l’éducation dans notre société et son financement prenne place, traçant ainsi la voie à une solution durable et partagée.

Nous demandons aux associations étudiantes qu’après réponse positive du gouvernement québécois, de mettre un terme à leur grève, de s’engager avec ouverture et espoir dans cette démarche et d’y contribuer avec toute la force de conviction dont ils ont su, jusqu’ici, faire preuve.»

Ont signé cette déclaration :

Claude Béland, ex-président, Mouvement Desjardins
Robert Burns, juge à la retraite
Dominic Champagne, metteur en scène
Jean Cournoyer, ex-ministre libéral
Bernard Émond, réalisateur
Benoît Fortin, provincial des Capucins
Claude Lafortune, artiste
Gérald Larose, professeur
UQAM Jacques Languirand, animateur
Jacques l’Heureux, comédien
Luc Picard, réalisateur et comédien
Guy Rocher, professeur, Université de Montréal
Alain Vadeboncoeur, médecin et animateur
Louise Vandelac, professeure, UQAM
Florent Villeneuve, théologien, Université de Chicoutimi
Sœur Yvonne Bergeron, théologienne, Université de Sherbrooke
Jean-Pierre Proulx, ex-président du Conseil supérieur de l’éducation
Céline St-Pierre, ex-présidente, Conseil supérieur de l’éducation

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/04/21/002-personnalites-declaration-greve-etudiante.shtml

Appel au dialogue

__________

21 avril 2012

Aujourd’hui au Centre-ville…

Un citoyen filme les alentours du Palais des Congrès (1 m 15). Les policiers attendent des ordres (1 m 27). Les ordres viennent (1 m 50). L’escouade anti-émeute se déploie (2 m 00). Le citoyen suit les policiers de loin (2 m 50). Puis les rejoint (3 m 07). Des policiers lui intiment l’ordre de quitter les lieux (3 m 19). Il se fait bousculer (3 m 23). On en veut à sa caméra et on le menace. Le citoyen demande aux policiers qui le brutalisent de s’identifier (3 m 36). Les policiers refusent.

La suite ne s’invente pas.

__________

21 avril 2012

Par nos yeux, l’avenir se dessine déjà!

Montréal bouge d’une énergie folle depuis deux mois. Les mouvements citoyens marchent pour plus de liberté, d’égalité et de fraternité. Et demain pour la Terre. Ce printemps n’est pas celui qu’attendait les puissants. C’est le nôtre! Le Gouvernement Libéral est aux abois. Les chiens sont lâchés. N’ayons crainte, l’Histoire saura les juger. En attendant, ce soir, dansons pour ne pas oublier qui nous sommes.

Niagara – « J’ai vu »

_

Christian Dupuy

Publicités
Cet article a été publié dans Évènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Journal d’une saison imprévue (1ère partie)

  1. Ping : Carré rouge | Plateau Arts et Culture

Les commentaires sont fermés.