Gandhi

L’HOMME PROVIDENTIEL

En 1982 la sortie du film Gandhi est incontestablement le film évènement de l’année. Il récolte 8 oscars, dont celui de la meilleure réalisation (Richard Attenborough) et du meilleur acteur. Celui qui incarne à l’écran le mahatma (« grande âme »), n’est pas connu du grand public. Peut-être est-ce aussi une des clés du succès de ce film. En effet, avec ce presqu’inconnu (Ben Kingsley), les spectateurs pouvaient y voir sans effort l’homme providentiel qui allait conduire les peuples de l’Inde vers l’indépendance nationale.

Il faut dire ici que la ressemblance physique de Kingsley avec Gandhi est confondante. C’est vraiment à s’y méprendre. Presque trait pour trait. Mais il y a plus que cela encore. Troublant de vérité dans chacun de ses gestes, de ses paroles, de ses silences, l’acteur apparaît à l’écran tel une réincarnation du grand libérateur de peuple. On sent qu’on touche à quelque chose d’unique. Comme si nous marchions à ses côtés. Que nous étions devenus les sujets de sa majesté maintenant épris de liberté.

À bien des égards, du moins au plan artistique, ce film biographique représente la forme la plus achevée de l’hommage qu’on pouvait rendre au courage et à l’humanité de cet homme hors du commun. Il rappelle aussi avec force, surtout en démocratie, que la lutte politique qui rassemble, celle qui est porteuse d’espoir, la seule qui a la vertu de l’exemplarité, est celle fondée sur la non-violence.

Christian Dupuy

_

Gandhi V2

_

Gandhi (1982) – 3 h 11

_

◊ ◊

http://www.film-streaming.co/gandhi-streaming.php#

_

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma sur la toile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.