Bowling for Colombine

✪ ✪ ✪

2ème amendement de la constitution des États-Unis d’Amérique:

«Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, il ne pourra être porté atteinte au droit du peuple de détenir et de porter des armes.»

✪ ✪ ✪

 – Bonjour, je voudrais ouvrir un compte.

– Quel genre de compte?

– Un genre de compte qui donne droit à un fusil gratuit.

Dès le début du film, le ton est donné. Cet échange, à la limite de la banalité, entre Michael Moore et une caissière de banque, donne froid dans le dos. On se croirait, à s’y méprendre, dans un western revu et corrigé au goût du jour. Et pourtant non. Nous sommes bien au pays de la bannière étoilé en 2002. Film pamphlétaire récompensé par les critiques et acclamé par le grand public*, « Bowling for Colombine » est un réquisitoire virulent contre le lobby des armes à feu aux États-Unis, et particulièrement, contre le plus puissant d’entre eux, le National Rifle Association. Avec une mise en scène qui ne fait pas toujours dans la dentelle, le réalisateur montre comment la culture du port d’arme est ancrée dans le quotidien de ses compatriotes. Et il semble que c’est pas demain la veille que ça va changer. En 2012 à Newtown, comme à Colombine en 1999, « c’était une journée ordinaire aux États-Unis d’Amérique« . Combien en faudra-t-il de ces journées ordinaires pour qu’enfin nos voisins du sud puissent vivre en paix les uns avec les autres?

Christian Dupuy

_

Bowling for Columbine _

_

▸  Bowling for Colombine (2002) • VF:

 

• Prix du 55e anniversaire du Festival de Cannes (2002)

• Oscar du meilleur film documentaire (2002)

• César du meilleur film étranger (2003)

* le documentaire a engrangé des recettes mondiales de 58 millions de dollars

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma sur la toile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.