Fernand Leduc (1916-2013)

« Un faisceau d’antinomies résolues. Doux et pointu, soufre et miel, l’ainé des plus jeunes, la statique explosive amante et désespoir de toutes discussions. L’enrageant ami qui poursuit à Paris l’expérimentation du dynamitage de ses plaines rocheuses. »

Paul-Émile Borduas, Indiscrétions (1947-1948)

_

Leduc photoFormes et couleurs, comme un jeu | Homme de synthèse et d’audace, Fernand Leduc (4 juillet 1916 – 27 janvier 2014) a un regard neuf et enjoué sur l’espace. Il est de ceux qui croient, par ailleurs, que l’art est politique. Et donc, vision du monde. Il ne craint pas la dissidence. Signataire de Refus global (1948), il fait partie de cette cohorte d’avant-garde qui cherche passionnément les voies de la modernité au Québec. Pour cela, il s’engage, notamment, avec Borduas et Riopel dans la voie des automatistes.

L’art abstrait n’est pas en vogue sous Duplessis. Qu’importe, Leduc en fera à sa tête. Il n’a que faire d’une société chloroformée aux chants grégoriens et aux bonnes mœurs. C’est un esprit libre. Un chercheur plein d’ambition. Il carbure au rêve démesuré de la peinture comme ses compagnons de route. Avec eux (Gauvreau, Riopelle, Mousseau et Françoise Sullivan), il fonde l’Association des artistes non-figuratifs de Montréal. Cet appel public au respect de la pleine liberté pour les artistes, c’est un crédo qui le conduit à vivre son expérience de créateur sous d’autres cieux (France, Italie).

Inspiré fortement par les peintres impressionnistes, Leduc pratique son art d’abord en fonction de la lumière. Tout doit concourir chez lui à en faire jaillir sa beauté multiforme. Néanmoins, celle-ci peut parfois se dérober au regard impatient du visiteur pressé, tout particulièrement ses Microchromies. Comme le souligne René Viau :

« Sa peinture ne se livre pas facilement. On croit d’abord être devant des toiles d’une seule couleur. Mais à y regarder de près, nous sommes davantage transportés devant un monde pictural plus proche de Monet ou de Turner que de toute austérité minimale. »

En somme, pour Leduc, la lumière, c’est l’outil, le matériau, l’effet recherché. Mais surtout, le cadre référentiel par lequel il dévoile son insatiable désir d’être relié aux hommes. Incontestablement son oeuvre immense est au panthéon québécois de la peinture. Tellement d’ailleurs, qu’une salle portera son nom dorénavant au Musée national des beaux-arts du Québec. Le 20 février prochain l’exposition « Fernand Leduc, peintre de lumière » témoignera que le musée ne s’est pas trompé.

L’homme a tout donné. À nous de lui dire merci!

Christian Dupuy

_

Fernand Leduc • expo MNBAQ

Au Musée national des beaux-arts du Québec

Dès le 20 février 2014

▸ Exposition « Fernand Leduc – Peintre de lumière« 

_

Leduc composition

Fernand Leduc
Composition
1949
Huile sur toile
92 x 65 cm

_

LEDUC16x20-1949

Fernand Leduc
Huile sur toile sur panneau
40,6 cm x 50,8 cm

_

Leduc Les oliviers

Fernand Leduc
Les oliviers
1952
Huile sur toile
50,2 x 60,3 cm

_

Leduc Portes rouges

Fernand Leduc
Portes rouges
1955
Huile sur toile
160 x 113,9 cm

_

Leduc Strates solaires 1958

Fernand Leduc
Strates solaires
1958
Peinture-émail à l’huile sur toile
160 x 113,9 cm

_

Leduc composition triangle jaune

Fernand Leduc
Composition triangle jaune
1960
Acrylique sur toile de lin
84 x 102 cm

_

Leduc Jaune +

Fernand Leduc
Jaune
1962
Huile sur toile
162,4x 129,8 cm

_

Leduc Tryptique ocre-violet-rouge

Fernand Leduc
Tryptique ocre-violet-rouge
1965
Huile sur toile
195,4x 291,6 cm

_

Leduc Passage-érosion

Fernand Leduc
Passage-érosion
1968
Acrylique sur toile
104x 137 cm

_

Ciels-dhiver-à-Chapala-12-300x216

Fernand Leduc
Ciels d’hiver à Chapala 12
2008
Pastel à l’huile sur papier
50 x 70 cm

_

Leduc Ciels d'hiver à Chapala 20

Fernand Leduc
Ciels d’hiver à Chapala 20
2008
Pastel à l’huile sur papier
50 x 70 cm

_

Leduc Ciels d'hiver à Chapala 4

Fernand Leduc
Ciels d’hiver à Chapala 4
2008
Pastel à l’huile sur papier
50 x 70 cm

_

« En tant qu’artiste, je me situe dans la lignée impressionniste des “peintres de lumière”. »

Fernand Leduc

Leduc Ciels d'hiver à chapala 16

Fernand Leduc
Ciels d’hiver à Chapala 16
2008
Pastel à l’huile sur papier
50 x 70 cm

Publicités
Cet article a été publié dans Évènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.