François Truffaut, une autobiographie

L’HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES

6 février 1932. C’est la vie qui commence. L’enfant sauvage deviendra metteur en scène avec « Les quatre cents coups« . De « Baiser volé »  à « Jules et Jim », de « La peau douce » à « Vivement dimanche », François Truffaut c’est l’artisan consciencieux et infatigable qui dépeint les femmes, fabuleusement, en un tourbillon d’idées, d’images et de musiques. Par son regard, il nous révèle souvent un monde insaisissable et insensé, emplit de mystère, troublant à fendre l’âme. Par la grâce de son écriture, d’une mélodie bouleversante ou encore d’un plan bien cadré, les hommes et les femmes qu’il nous donne à voir, parfois, deviennent si beaux que le film lui-même cesse d’exister. Voilà pourquoi Truffaut ne nous quittera jamais.

Christian Dupuy

_

Truffault

_

François Truffaut, une autobiographie (2004) – 1 h 18 m

Anne Andreu

_

_

Jeanne Moreau

Jeanne Moreau

_

Dorléac et Truffaut

Françoise Dorléac et François Truffaut

_

Deneuve et Bennent

Catherine Deneuve et Heinz Bennent

_

Fanny Ardent

Fanny Ardant

Publicités
Cet article a été publié dans Big Baz♣Art, Cinéma sur la toile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour François Truffaut, une autobiographie

  1. Ping : Les Beatles au Ed Sullivan Show, le fameux soir! | Plateau Arts et Culture

  2. Ping : Les 400 coups | Plateau Arts et Culture

Les commentaires sont fermés.