Louis Cyr: l’homme le plus fort du monde

Louis cyr • afficheHomme de légende aux prouesses athlétiques spectaculaires, Louis Cyr (1863-1912) est la quintessence même de la force brute herculéenne. Né à Saint-Cyprien de Napierville, enfant déjà il se fait remarquer par des démonstrations hors du commun. Autour de lui, la misère frappe partout. Des milliers de familles s’exilent au États-Unis pour y trouver un monde meilleur. Celle de Louis n’y échappent pas. Lowell, Massachusset, sera leur destination. C’est là que le jeune colosse prend le nom de Louis, plus facile à prononcer dans sa nouvelle communauté que son prénom de baptême Cyprien-Noé! C’est là aussi où il choisit de faire métier d’homme fort. Animal de foire pour certains, héros populaire pour d’autres, Louis Cyr soulève les foules par ses numéros de force qui frappent l’imagination. En 1891, par exemple, « au Parc Sohmer de Montréal, il retient pendant 55 secondes deux paires de chevaux de la King Express Company, pesant au total 4 800 livres. » Encore aujourd’hui personne n’a réussi à répéter l’exploit. Sa renommée traverse alors les frontières. Lors d’une tournée mémorable (1891-1892) au Royaume-Uni, il pulvérise record après record.

Malgré cette reconnaissance internationale, Louis Cyr incarne somme toute le destin archétypal qui attend les canadiens-français à cette époque: être une bête de somme dans une société dominée par la majorité anglo-saxonne. En cela, il rappelle le parcours héroïque d’un autre sportif qui redéfinira par ses performances électrisantes les standards du hockey quelques décennies plus tard. Deux destins individuels qui charpentent notre histoire collective. Deux destins qu’on ne saurait oublier, non pas par vertu ou sentiment de reconnaissance, mais parce que sans eux c’est une part de nous-même qui cesserait d’exister. Cette part qui relève de la force, de la détermination, du courage à poursuivre notre aventure en Amérique. Peut-être même, la part la plus essentielle en nous-même.

Christian Dupuy

_ louis-cyr _

Louis Cyr (2013) – 2 h 05 m

Réalisateur: Daniel Roby

_

Pour une biographie exhaustive du héros, lire l’ouvrage de Paul Ohl Louis Cyr.

Compte-rendu de la soirée des Jutra • « Louis Cyr écrase ses concurrents« 

Publicités
Cet article a été publié dans Évènements, Cinéma sur la toile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Louis Cyr: l’homme le plus fort du monde

  1. Ping : Le cinéma historique au Québec, un genre négligé | Coups de coeur d'ici

  2. Ping : Le cinéma historique au Québec, un genre négligé | Plateau Arts et Culture

Les commentaires sont fermés.