Plan d’urbanisme de Montréal

UN CONTRAT SOCIAL À RESPECTER

Document de haute importance pour l’ensemble de la communauté montréalaise, le plan d’urbanisme de Montréal «constitue un contrat social entre la Ville, les gouvernements, les partenaires privés et communautaires et l’ensemble de la population.» Il «dresse les orientations d’aménagement et de développement du territoire et présente les paramètres réglementaires de l’affectation du sol et de sa densité d’occupation».

Pour les résidents du Plateau Mont-Royal, il est important de rappeler qu’en 2005 le Plan d’urbanisme de Montréal a consacré officiellement la qualité de la proposition d’aménagement élaborée par un comité citoyen en collaboration avec l’administration locale. L’orientation générale convenue à l’époque considérait qu’il fallait: «Consolider le centre culturel, communautaire et civique de l’arrondissement, bref le coeur du Plateau». Encore aujourd’hui, le projet appelé alors « Pôle culturel, civique et communautaire » figure toujours au plan d’urbanisme dans sa plus récente mise à jour (juillet 2013).

Voir textes et document ci-dessous.

_

Ville de Montréal, Plan d’urbanisme de Montréal – partie II : Chapitre 11, page 26-27.

télécharger (document PDF)

Plan d’urbanisme de Montréal • Plateau Mont-Royal

_

ORIENTATION GÉNÉRALE

«Consolider le centre culturel, communautaire et civique de l’arrondissement, bref le coeur du Plateau»

_

PROBLÉMATIQUE

«La station de métro Mont-Royal et la place Gérald-Godin, réaménagée en 1999, constituent l’une des principales portes d’entrée de l’arrondissement. La localisation centrale du secteur en fait un lieu de convergence.

On y observe une concentration d’activités culturelles, communautaires et commerciales. Ainsi, la bibliothèque et la maison de la culture du Plateau-Mont-Royal occupent l’ancien pensionnat Saint-Basile depuis 1984 et le monastère du Très-Saint-Sacrement abrite, depuis 1999, des organismes communautaires locaux. Ce bâtiment est d’ailleurs classé monument historique en vertu de la Loi sur les biens culturels du Québec et bénéficie d’une aire de protection. En 2002, la bibliothèque Plateau-Mont-Royal se classait au troisième rang de fréquentation parmi les bibliothèques de quartier de Montréal, avec 422 312 prêts. Quant à la maison de la culture, ses activités ont attiré plus de 25 000 personnes en 2002. Le secteur est également imprégné du dynamisme commercial de l’avenue Du Mont-Royal et de la rue Saint-Denis. Les activités de la rue Saint-Denis génèrent un important achalandage régional. Quant à l’avenue Du Mont-Royal, elle est principalement alimentée par un bassin résidentiel local. Enfin, la présence d’activités culturelles et commerciales dynamiques contribue à multiplier, dans le secteur, les déplacements tant à pied, à vélo et en transport collectif qu’en automobile.

La localisation centrale du secteur, sa desserte importante en transport collectif ainsi que sa vitalité culturelle et commerciale représentent des potentiels de développement structurant. Toutefois, les équipements culturels en place, c’est-à-dire la bibliothèque ainsi que la maison de la culture, ne suffisent plus à la demande croissante et nécessitent des investissements majeurs afin de répondre adéquatement aux différents besoins de la population. Les possibilités d’expansion de ces équipements sont limitées puisque les seuls terrains non bâtis dans le secteur sont actuellement occupés par des stationnements. De plus, la circulation motorisée génère des nuisances auxquelles s’ajoutent certains problèmes sociaux liés à l’occupation de la place Gérald-Godin.

Au cours de l’année 2003, un comité regroupant des organismes locaux, des résidents du secteur et certains services de l’arrondissement a été formé afin de discuter des enjeux dans le secteur. L’exercice a permis de dégager certaines pistes de solutions, dont voici les principales : utiliser les terrains de stationnement de la bibliothèque et du monastère pour l’agrandissement et la construction d’équipements culturels, implanter un centre de la petite enfance afin de répondre à la demande croissante, réaménager la place Gérald-Godin et enfin, établir éventuellement d’autres services municipaux.»

_

BALISES D’AMÉNAGEMENT

1 – Planifier de façon intégrée les interventions à venir dans le secteur pour constituer un effet d’ensemble.

2 – Évaluer la possibilité d’agrandir la bibliothèque du Plateau et de construire une nouvelle maison de la culture et une maison de la poésie sur les terrains actuellement utilisés à des fins de stationnement tout en prévoyant dans ces projets des aménagements extérieurs accessibles au public.

3 – Favoriser l’établissement de services municipaux d’arrondissement de première ligne et d’un centre de la petite enfance à proximité.

4 – Réduire les nuisances causées par la circulation motorisée, par exemple en réaménageant l’intersection de l’avenue Du Mont-Royal Est et de la rue Saint-Hubert.

5 – Mettre en valeur les équipements culturels de l’arrondissement, notamment au moyen d’un circuit d’interprétation patrimoniale à l’échelle piétonne.

6 – Mettre en valeur les abords du monastère, bâtiment patrimonial classé monument historique, par l’aménagement de jardins accessibles au public aux heures de grande fréquentation

_

Plan urbanisme page titre

_

Publicités

Un commentaire pour Plan d’urbanisme de Montréal

  1. Ping : Centre culturel du Plateau, 2ème round ! | Plateau Arts et Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s